Article introductif à la série des « Techniques d’écriture »

(Aodez aux commandes pour cet article)

Il y a longtemps que j’ai envie de rédiger des articles autour des « techniques d’écriture » (je mets des guillemets, car certains parleront plus de concepts que de techniques, d’autres d’astuces/conseils d’écrivains, toutefois l’idée est là.) J’avais vaguement commencé il y a longtemps sur mon blog personnel, mais je souhaite reprendre ça au propre ici.

 

Cependant, avant de me lancer, je me suis dit qu’une petite introduction était nécessaire. Car j’entends déjà les réactions (inévitables en France…) du style « Les techniques d’écriture, c’est le MAAAAL. Les appliquer, c’est produire des romans sans originalité et sans âme, tous formatés pareil. » ; ou alors dans un autre genre « Oui, mais moi je ne fais pas comme ça, parce que… »

Clarifions donc quelques points pour être sur la même longueur d’onde et pouvoir échanger en bonne intelligence :

  • Pour moi (et pour mes collègues à l’Ouest), l’écriture n’est pas un Art avec un grand « A », de ceux que seuls les génies guidés par l’inspiration divine peuvent prétendre pratiquer. Cécile parle de création. Moi, j’aime bien le mot art, mais avec un petit « a » (je ne crois pas à l’Art avec un grand « A », dans aucun domaine). Celui que l’on retrouve dans le mot « artisan ». Or, chaque art/artisanat possède ses techniques qui peuvent s’enseigner. Mais ce n’est pas parce que tous les aquarellistes ont appris la technique de l’aquarelle que toutes leurs œuvres vont se ressembler. C’est pareil avec l’écriture. Ce n’est pas une technique qui formatera vos romans ou prendra la place de votre Muse. Une technique n’est qu’un outil. Ce que vous en ferez ne dépendra que de vous.

    Muses de Disney

    Non, votre Muse ne vous en voudra pas si vous utilisez des techniques d’écriture. Bien au contraire parfois !

  • Si on continue sur la comparaison avec la peinture, si un blog vous parle d’une technique d’aquarelle précise, vous n’allez pas répondre « Oui, mais moi je préfère le fusain. » Vous avez tout à fait le droit de préférer le fusain, mais là n’est pas le débat proposé par le blog. Lui, il a pour but de présenter à ceux qui s’intéressent à l’aquarelle une nouvelle technique, et éventuellement de discuter de son intérêt et de ses limites, voir de ses difficultés d’application. Point. Mais peut-être parlera-t-il dans un article suivant de la technique du fusain. À ce moment-là, il sera tout à fait légitime que vous évoquiez pourquoi c’est le fusain que vous préférez.
  • Je n’ai nulle prétention à me poser en professeure ou en experte (peut-être me sentirai-je légitime à le faire quand j’aurai dix romans publiés, mais ce n’est pas demain la veille). C’est pourquoi, les techniques que je compte présenter dans la suite de ces articles :
    • De une, je ne les ai pas inventées. Elles ont été formalisées par des écrivains laaargement plus expérimentés et légitimes à le faire que moi.
    • De deux, je ne vous dis pas qu’il faut les appliquer à tout prix. Chacun peut choisir librement les outils qu’il souhaite utiliser pour créer son œuvre.

      Plus on a d’outils à notre disposition, plus on s’ouvre d’horizons de création.

Pour pouvoir choisir, encore faut-il avoir connaissance des outils disponibles. Et savoir comment les utiliser aussi.

C’est exactement là mon but : rendre à la communauté des auteurs ce qu’elle m’a apporté (et continue de m’apporter) en me permettant de découvrir tout l’attirail à la disposition de l’écrivain. Je ne pourrai jamais payer ma dette à tous ces auteurs expérimentés à qui je dois tant, mais je peux la payer à la communauté en transmettant à mon tour ce que j’ai appris et en espérant que ça sera utile à de nouveaux auteurs. Je souhaite en effet mettre en avant des techniques dont la découverte (grâce à des livres sur les techniques narratives ou a de chouettes blogs comme celui de Lionel Davoust) a été une révélation pour améliorer mon écriture. Ou bien parler des épiphanies que j’ai pu avoir par rapport à ma compréhension de certains conseils d’écriture.

Si, grâce à ces articles, je peux aider d’autres auteurs à connaître le même genre de révélations, alors j’aurai atteint mon objectif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.