Le blues des imaginales

Axelle : « Célia, Cécile, je sais pas vous, mais moi, je suis en plein blues post-imaginales… »

Cécile : « Je suis aussi en plein blues… en plus, j’ai dû envoyer un email à mon banquier pour lui demander de fermer les yeux sur mon découvert. Je suis cuite. Mon propre conseiller connait maintenant mes pires addictions.

Célia : « Moi non plus, je ne m’en remets toujours pas ! Ma pile à lire a gonflé au soleil. »

Butin de Célia

Axelle : pas mieux

Cécile : j’ai gagné !i

 Axelle : « Mes jambes ont gonflé aussi »

Célia : « Des jambes costumées en dame pirate le samedi, une vraie prouesse vu la chaleur. »

Axelle : « J’ai bien cru que le masque ferait fondre mon visage, tant il faisait chaud. Franchement, j’ai plaint les auteurs sous la bulle. »

Célia : « Mais ils ont vaillamment tenu le gouvernail, ou plutôt le stylo, et j’ai eu le plaisir de revenir avec de très belles dédicaces. Je te considère d’ailleurs comme entièrement responsable de mon craquage pour la trilogie des sœurs carmines. »

Axelle : « T-t-t, c’est la faute d’Ariel Holzl ! C’est tellement chouette ce qu’il écrit… Oui, tu as eu de supers dédicaces ! D’ailleurs, tu as vaillamment fait la queue pour plusieurs d’entre elles, non ? »

Célia : « Surtout pour Christelle Dabos, pour qui je nourris une admiration sans borne, et pour Robin Hobb, cette grande dame de la fantasy. J’ai également eu la chance d’échanger avec Roxane Dambre le jeudi soir, lorsqu’il y avait encore peu de monde et elle ne m’a même pas tuée (blague inside). »

Axelle : « Tuée ? oh ? ça a un rapport avec la conférence que tu as vue, il me semble ? »

Célia : « Oui, lors de cette conférence il était question des horreurs que les auteurs écrivent. Viennent-elles d’une partie noire de notre âme ? (Oui !) S’agit-il de sombres fantasmes ? (Parfois, mais la réalité est souvent pire que les romans) Sommes nous capables de les réaliser dans la vraie vie ? (Non) Dans la trilogie Scorpi de Roxane Dambre, il est question d’une famille d’assassins et le petit dernier demande souvent à l’héroïne, de sa petite voix innocente : « Tu veux que je la tue ? » Je l’ai donc échappé belle.

Cécile : « De mon côté, je n’ai tué personne. J’ai passé le week-end à acheter des livres, manger, courir après des auteurs, manger, visiter Épinal, manger, me tartiner de crème indice 50, manger, acheter un énième carnet et… boire !

Axelle : Et oui, il a fait tellement chaud que non seulement mon éventail nous a bien servi, mais c’est vrai que nous avons beaucoup bu… d’eau, n’est-ce pas Cécile ?

Cécile : « Quand je parle de boire, c’est pour compenser la chaleur, ne pensez pas que j’ai tourné uniquement aux mojitos des apéritifs et au rhum arrangé du Bougnat (même si ce dernier était délicieux, soit dit en passant… mais je n’ai même pas été capable de finir mon verre, que j’ai offert à une copine). »

Célia :« Il faut dire que parler nécessite une hydratation intense. J’ai adoré discuter avec les autres auteurs et bénéficier des conseils des plus expérimentés. Il y a plein de projets secrets qui se préparent ! »

Cécile, Célia et Stéphane Pavanelli

Cécile : « Ça pour parler, nous avons parlé… entre les discussions et les files d’attente des dédicaces, ça m’a bien occupée. Résultat, je n’ai pu suivre que 4 conférences et demi ! »

Axelle : « En parlant de conférences, je me demande encore quelle méthode je vais utiliser… Boîte à doutes ou… Méditation tantrique… »

Cécile : « Les deux se défendent. Perso, je me ferais bien une boîte à cris. Histoire de pouvoir me défouler sans effrayer ni les chats ni les voisins… »

Célia : « Pour ma part, je vais en rester à l’exploitation de bêta-lecteurs masochistes. »

Cécile : « Je ne vois pas de qui tu parles ! »

Axelle : « Masochistes ? Malins, tu veux dire… des livres gratuits en exclusivité ! Tu te rends compte ?! C’est ton banquier qui va être content, Cécile !  Et puis, on peut être ravies en tant que tes bêta-lectrices, Célia, puisqu’une bonne nouvelle s’annonce pour 2019 ! Youhou ! « 

2 Commentaires

  1. Merci pour vos échanges savoureux et c’est quoi le scoop Célia ? Bises à vous 3 Lily

    • Coucou Lily, je ne tarderai pas à dévoiler ce scoop, mais c’est encore un peu trop tôt. Ou alors, je te le dirai au creux de l’oreille ! Bises, Célia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.