Livre Paris 2019

Le week-end dernier, Célia s’est rendue à Livre Paris pour dédicacer son roman, Le Cirque Interdit, sur le stand Scrineo. 

Je disais dans mon dernier article que Montreuil était un gros salon. C’était avant de découvrir Livre Paris, dont la taille représentait un sacré défi  pour une personne dénuée de tout sens de l’orientation comme moi. Ce compte-rendu n’évoque que mes impressions, c’est à dire une vision tout à fait personnelle, partielle et partiale de cet événement.

J’ai commencé à paniquer sur le chemin, en me demandant si j’allai parvenir à trouver la bonne sortie (du métro), puis la bonne entrée (du salon), sans parler de la localisation du stand de mon éditeur dans ce labyrinthe de la tentation livresque. J’ai donc harponné ma voisine dans le métro, une charmante jeune femme qui a bien voulu m’escorter jusqu’à la bonne entrée, elle est même passée me voir chez Scrineo dans l’après-midi pour se procurer le Cirque Interdit et je tiens à saluer sa gentillesse ici.

Lors de mes créneaux de dédicace, je craignais de me sentir bien seule avec mes roses en papier, mais il n’en a rien été. Les lecteurs étaient au rendez-vous, j’ai eu le plaisir de retrouver des ami(e)s du forum Cocyclics, de mettre des visages sur certains pseudonymes du forum Plume d’Argent, de croiser des youtubeurs et booktubers ayant chroniqué le roman en avant première…

Je demande toujours aux lecteurs de noter leur nom dans mon carnet, pour ne pas me tromper d’orthographe et garder une trace de ces instants fugaces. J’aime décidément gribouiller sur vos livres (car le Cirque Interdit appartient à ses lecteurs désormais), les tamponner, graver des étoiles et personnaliser mes petits mots dans la mesure du possible. Certains craignent les clowns, d’autres n’ont pas froid aux yeux, j’en connais une qui se soucie des animaux, un autre dont la chronique est particulièrement précieuse, et il nous est arrivé d’évoquer l’actualité, qui parait parfois moins réaliste que la fiction.

C’était beaucoup d’émotions, entre la fébrilité, la joie des nouvelles rencontres, le brouhaha et les néons, je me sentais parfois étourdie.

Il régnait une ambiance très chaleureuse chez Scrineo. J’ai fait la connaissance d’auteurs talentueux et bienveillants, qui savent mettre tout le monde à l’aise, même les grandes stressées comme moi.

Avec Axelle, j’ai profité du salon pour me promener dans les allées, mais pas trop loin non plus, pour éviter de me perdre. Avec Stef, j’ai goûté à une étrange boisson non identifiée sur le stand du sultanat d’Oman. Thé, café, mélange des deux ? Le mystère reste entier.

Au loup

Le Chat noir

J’ai bien évidemment rempli ma valise de livres et voici mon butin :


En conclusion, je reviens de Livre Paris rassurée concernant l’accueil du Cirque Interdit et motivée pour travailler sur les projets suivants. Il ne me reste plus qu’à reconstituer mon stock de roses en origami en prévision des Imaginales !

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.