« Porteuses d’étoiles » chez le labo des éditions Walrus

Au mois de juin, Célia a publié sa nouvelle Porteuses d’étoiles chez le labo des éditions Walrus. Dans cet article, voici une présentation de cette expérience en deux parties : d’abord le projet original des éditions Walrus, ensuite les impressions de Célia.

Le labo des éditions Walrus, quesaco ?

Peut-être connaissez-vous Walrus, cette maison d’édition numérique créée en 2010, qui publie des œuvres aux formats variés (romans, séries, novellas…) dans les littératures de l’imaginaire (fantastique, science-fiction, fantasy, uchronies, etc) et alternatives (romans noirs, pulps, livres dont vous êtes le héros, etc).

Récemment, Walrus a lancé le Labo, un espace de lecture où sont publiés des textes courts, écrits par des auteurs en devenir. Les nouvelles sont disponibles gratuitement, avec la possibilité pour les lecteurs :

  • d’échanger avec les auteurs en laissant des commentaires,
  • de soutenir cette expérience en participant sur Tipeee.

Pour lire les textes et pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le Labo : https://www.walrus-books.com/labo/.

Porteuses d’étoiles : la nouvelle de Célia

« J’ai écris Porteuses d’étoiles en m’inspirant de mon vécu avec ma fille lorsqu’elle était bébé, c’est donc un texte avec des aspects très personnels, cachés sous une bonne couche d’aventures en milieu spatial. Honnêtement, cette nouvelle a eu du mal à trouver sa place, j’ai reçu de nombreux refus et je l’ai corrigée maintes fois en essayant de comprendre ce qui ne fonctionnait pas. Avec le recul, je sais maintenant qu’il s’agissait de trouver le bon éditeur, celui qui saurait apprécier l’originalité de cette histoire, c’est à dire le mélange entre SF et maternité. Je suis très heureuse que cette nouvelle soit publiée chez le labo Walrus, je me suis sentie comprise et les corrections éditoriales se sont très bien passées.

J’étais un peu fébrile en attendant les premiers commentaires, mais ces échanges avec les lecteurs m’ont rassurée, touchée et motivée. Avec mes mots, j’ai réussi à toucher des gens, parfois des proches, parfois des inconnus, et c’est une grande victoire pour un auteur débutant comme moi. Merci à tous ceux qui ont pris le temps d’exprimer leur ressenti, ce sont de précieux encouragements. Si vous êtes curieux, vous pouvez lire Porteuses d’étoiles ici et les commentaires correspondants sont juste dessous.

En conclusion, le Labo des éditions Walrus, c’est une expérience formidable à la fois pour les lecteurs en manque d’originalité et les auteurs en quête de retours sur leurs écrits. N’hésitez pas, foncez ! »

 

 

 

2 Commentaires

  1. Nous sommes ravis ! Cela faisait longtemps que nous n’avions pas lu un texte aussi original que celui-ci ; c’est donc d’abord un honneur pour nous de l’avoir publié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *